Работно време:
Пон - Пет: 9:00 - 18:00
Телефон:
+359 888 915 215
E-mail:
office@kostovpartners.bg

LE DROIT DES CARTELS ET DE LA CONCURRENCE.

 

 

 

Droit des cartels.


L'équipe de Kostov & Partners a de nombreuses années d'expérience juridique dans la résolution des litiges concernant les accords de cartel. Dans l'art. L'article 15(1) de la LCC contient une interdiction générale de tous les accords entre entreprises, décisions d'associations d'entreprises et pratiques concertées de deux ou plusieurs entreprises qui ont pour objet ou pour effet d'empêcher, de restreindre ou de fausser la concurrence sur le marché concerné. Elle énonce invariablement certaines des manifestations les plus typiques du comportement interdit :

- la fixation directe ou indirecte des prix ou d'autres conditions commerciales ;
- la répartition des marchés ou des sources d'approvisionnement ;
- restreindre ou contrôler la production, le commerce, le développement technique ou les investissements ;
- appliquer des conditions différentes à un même type de contrat à l'égard de certains partenaires, les plaçant ainsi dans une position inégale en tant que concurrents ;
- subordonner la conclusion de contrats à la prise en charge par l'autre partie d'obligations supplémentaires ou à la conclusion de contrats supplémentaires qui ne sont pas liés, par leur nature ou selon les pratiques commerciales habituelles, à l'objet du contrat principal ou à son exécution. L'interdiction générale prévue à l'article 15 de l'APC est totalement identique à l'interdiction prévue à l'article 81 du TCE et, de la même manière, elle déclare nuls tous les accords et décisions entrant dans son champ d'application (article 15(2) de l'APC). Quel comportement est interdit ? Il existe trois formes juridiques de comportement interdit aux entreprises : un accord entre entreprises, une décision d'une association d'entreprises et une pratique concertée d'entreprises.


Passation de marchés - appel au CPC.


L'équipe de Kostov & Partners assure la défense procédurale devant le CPC dans le cadre de recours en matière de marchés publics. Avec les modifications de la loi sur les marchés publics en vigueur depuis le 01.07.2006, l'autorité compétente devant laquelle les procédures de passation de marchés publics peuvent faire l'objet d'un recours est la Commission pour la protection de la concurrence. Le CPC est un organisme public spécialisé et indépendant chargé de faire appliquer le droit de la concurrence. Le siège de la Commission se trouve dans la ville de Le siège de la Commission se trouve à Sofia.
En vertu de l'article 120, paragraphe 1, de la Convention, le Conseil de l'Union européenne a décidé d'adopter une nouvelle loi sur la protection des données. 1 de la loi sur les marchés publics, toute décision, tout acte ou toute omission du pouvoir adjudicateur dans une procédure de passation de marché public jusqu'à la conclusion du marché public ou de l'accord-cadre est susceptible de faire l'objet d'un recours sur sa légalité devant le CPC, c'est-à-dire que seuls les actes du pouvoir adjudicateur émis au cours de la procédure - à partir du moment de la décision d'ouverture de la procédure jusqu'à la conclusion du marché public ou de l'accord-cadre - peuvent faire l'objet d'un recours devant la Commission, et uniquement en ce qui concerne leur légalité.

Les actes émis au nom du pouvoir adjudicateur mais par une personne autorisée par le pouvoir adjudicateur à organiser et à conduire la procédure de passation de marché sont également susceptibles de recours devant le CPC. Un recours devant le CPC ne peut pas être introduit contre un marché ou un accord-cadre déjà conclu, qui sont des actes de droit privé et dont la validité ne peut être jugée que par un tribunal civil. En revanche, il est possible de contester des clauses du projet de contrat dans la mesure où celui-ci fait partie du dossier d'appel d'offres approuvé par la décision d'ouverture de la procédure. Un appel ne suspend pas la procédure de passation de marché, sauf si le CPC impose une mesure provisoire de suspension.



Si vous avez besoin d'un avocat spécialisé dans les cartels en Bulgarie,
contactez notre juriste francophone Martin Groisne à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone au +359 878 510 533.

 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

 

© 2022 Kostovpartners.bg. Всички права запазени. Уеб дизайн CreateDesigns